Préparer son road-trip

Préparer son road-trip

« Nous y voila, mon premier road-trip en tant que fourgon aménagé (même si à ce moment là, ce n’était pas tout à fait ça). Fred et Dany avaient déjà un peu voyagé en mode sac à dos et auberges de jeunesse, mais là, ils avaient d’autres idées en tête. »

 

« Ils se posaient pleins de questions, Fallait-il préparer leur voyage ou leur itinéraire? Fallait-il établir un budget? Le mode de voyage allait-il leur plaire? Après tout personne n’était encore parti avaler les kilomètres du bitume routier en van, et ils envisageaient de faire le tour du monde comme ça, ce voyage était un peu comme un test pour nous tous. »

 

« Dany comme à son habitude était décidé à ne rien préparer, je vous l’ai dit toujours sur le fil celui-la! Fred étant une grande stressée de la vie, a, quand à elle, préféré se rassurer en préparant un minimum ce premier voyage avec moi! »

 

  • Dans un premier temps, elle a défini notre destination :

« Au départ ces deux la pensaient partir faire un tour du coté du Royaume-uni mais à 2 mois du départ, ils ont accueilli cette petite paupiette sur pattes que vous connaissez maintenant sous le nom d’Oswald (enfin seulement si vous avez été faire un tour du coté de la description) et de ce fait, ils ont dû changer leurs plans, je vous en expliquerai les raisons dans une page de mon journal consacré au voyage avec nos compagnons à poils (et je ne parle pas de Dany).

[mks_col]

[mks_one_half][/mks_one_half]

[mks_one_half]

 

« Après quelques jours de réflexion, leur choix s’est porté sur l’Espagne et le Portugal.  Pourquoi? Tout simplement car Fred voulait découvrir un peu plus le pays d’origine de son mari et en profité pour faire des arrêts coucou à la famille sur la route.« [/mks_one_half]

[/mks_col]

 

  • La durée du voyage :

« La durée du voyage est en général à établir afin de pouvoir prévoir un itinéraire et les choses qu’on aimerait voir mais également définir le budget. Pour ce premier voyage, le temps ne dépendait pas de mes deux acolytes. Comme beaucoup de gens ayant un emploi (ah! les joies des contraintes du travail), seulement 3 semaines leur ont accordés et pas une journée de plus. Comment caler un voyage aussi ambitieux dans ce petit laps de temps. »

  • En planifiant notre itinéraire :

« A partir de là, Fred a commencé à dresser une liste des choses qu’elle voulait voir et faire en Espagne. Visiter des endroits touristiques comme des endroits juste mentionnés par certains sur leur blog voyage, un peu plus à l’écart de la civilisation. Pour ce qui est du Portugal, rien a été défini avant le départ, cette partie du road-trip se passerait en roue libre. De cette façon, ils pouvaient avoir une vue d’ensemble des différentes façon de vivre un voyage en van et surtout sur la façon dont ils allaient prévoir leur tour du monde. »

 

 

« Une fois leurs envies listées, ils ont dessiné une carte (oui ce superbe chef-d’œuvre que vous voyez ci-dessus) de leur futur périple, plus par un soucis d’économie de temps que d’économie de kilomètres. La partie Espagne a été optimisée un maximum afin de voir le plus de choses possible en 2 semaines. »

« Si jamais vous n’avez pas pas le talent de Fred pour la cartographie, vous pouvez tout à fait utilisé l’appli mapstr, elle vous permet d’enregistrer toutes vos adresses préférées, de les trier, de les retrouver et de les partager quand vous voulez, sur la carte du monde. »

« Quoiqu’il en soit, n’hésitez jamais à changer vos plans et à déroger au tracé de base que vous aviez défini, vous pourriez tomber sur des paysages ou des personnes dont vous ne soupçonnez pas l’existence et dont vous vous souviendrez toutes votre vie. »

 

  • Préparer ses affaires :

« Ne sachant pas vraiment quel temps ils allaient avoir pendant ce trip, ils ont pris un peu de tout, enfin Dany, parce que Fred m’a prise pour un dressing et à embarquer, je pense, toute son armoire avec elle, alors qu’elle n’a pas porté les 3/4 de ce qu’elle avait emmené. Une paire de tong, de chaussures de marche et de lunette de soleil plus tard les voilà prêt au départ, enfin ils leur a aussi fallu prévoir les chargeurs, un appareil photo, quelques bouquins et jeux, et surtout de quoi manger. »

 

  • Faire réviser son véhicule :

[mks_col]

[mks_one_half]« Comme pour n’importe quel voyage en fourgon ou en voiture, une révision est nécessaire avant le départ afin de minimiser les problèmes techniques qui pourraient être rencontrer le long de la route. De ce fait, mes deux loustiques m’ont emmené me faire chouchouter chez le mécanicien avant le grand départ. Pression des pneus, une bonne vidange et 2-3 tours de clés plus tard j’étais prête à avaler les kilomètres. »[/mks_one_half]

[mks_one_half][/mks_one_half]

[/mks_col]

 

 

  • Prévoir une trousse à pharmacie :

« En cas de petits bobos, il est toujours utile de pouvoir se soigner (sauf si comme moi vous êtes fait de métal). Du désinfectant, des pansements, du sérum physiologique, des compresses, une bande, une pince à épiler, de l’aspirine et quelques médicaments en cas de troubles digestifs pourra parfois vous éviter quelques tracas. A composer ou déjà faite n’hésitez pas à vous en procurer une. »

  • S’occuper de nos compagnons à poils :

« On a préparé leurs affaires, croquettes, gamelles et joujoux préférés. Vérifié leurs vaccins et passeports. Ajouté quelques produits pour eux dans la trousse de secours dont les pinces à tiques. Et le plus important, on a pas oublié de les faire monter à bord pour le voyage. »

 

« Après avoir fait tout ça, ils ne leur restaient plus qu’à créer une super playlist pour la route, à allumer leur gps et à partir à l’aventure direction l’inconnu. »

 

Petit conseil de Missy :

« Prévoir une moustiquaire. Que ce soit à la montagne, à la mer, près d’une rivière ou en forêt, ces petites bêtes vous envahissent de partout et quoi de plus désagréable que de ne pas avoir de protection entre elles et vous pour éviter les piqures. »

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu