L’isolation

L’isolation

Pour notre isolation, nous avons choisi de mettre du liège et de la laine de coton recyclé. Pourquoi ce choix? On vous explique tout ça.


Après de multiples recherches et comparatifs entre les différents isolants: polystyrène, multicouche, laine de verre, de chanvre ou de mouton, nous nous sommes décidés pour le liège pour sa fonction d’isolation phonique, son action « respirante » et sa capacité à réguler l’humidité.

Concernant la laine de coton recyclé, nous l’avons choisi avant tout pour son coté écologique. Elle est principalement composée de vieux jeans déchiquetés, broyés puis réassemblé en long rouleau assez épais.

 

Première couche isolante: Le liège

On doit vous avouer que pour nous la pose du liège a été la partie la plus longue et la moins fun de notre aménagement. Après avoir reçu nos rouleaux d’isolants et choisi notre colle (colle néoprène contact), notre excitation était à son apogée. Enfin nous allions commencer les choses sérieuse. Munis de nos fournitures, de nos ciseaux et de notre mètre, direction Missy pour habiller cette charmante dame.

 

 

On mesure, on découpe, on applique la colle sur les 2 parties, on attend que ça sèche et on assemble!!!


Avec cette technique la pose de cet isolant nous a pris environ 2 weekends, on avait vraiment l’impression de ne pas en voir le bout. Après on doit avouer qu’on en as mis sur toute la surface intérieur du fourgon.


 


Notre motivation s’effilochait à mesure que le temps passait, mais on a tenu bon et le résultat fut très satisfaisant on doit dire. L’idée de bâcler le travail sur la fin de la pose pourrait vous effleurez l’esprit tout comme elle a effleuré le notre mais ne lâcher rien, la partie la plus dure est passée.


 

Sol, plafond, murs et renforts; Tout y est passé!


Seconde couche isolante: La laine de coton

On doit dire qu’après la galère qu’a été la pose du liège, mettre la laine de coton a été un jeu d’enfant. Comme nous vous le disions, on a choisi cet isolant pour des raisons écologiques mais également car il ne s’affaisse pas avec les temps et qu’il est super pratique à découper.

 

 

Voici comment se présente les rouleaux de laine


Notre première idée après avoir mesurer et découper nos morceaux d’isolant était de le fixer grâce à du scotch double face, et bien…ça ne tient absolument pas! On s’est donc débrouillé autrement et décidé de bloquer la laine avec nos renforts ou derrière les tasseaux qu’on devait installer pour l’étape suivante: la pose du contreplaqué



Comme vous pouvez le voir on mesure ou on déroule, on découpe (nous on l’a fait à la main c’était plus pratique). Pour les renforts et les trous, et afin d’éviter les ponts thermiques, on a juste arraché des morceaux de laine et on les a bourré pour isoler les parties trop petites pour mettre des carrés d’isolant.

Cette étape ne nous a pas pris énormément de temps, en 1 weekend l’affaire était réglée


Où retrouver les articles qu’on a acheté:

 

Petits conseils de Mamie:

Pensez à vous protéger avec un masque et des lunettes, la laine de coton est remplie de poussière. Attention avec la colle néoprène! Une fois les deux surfaces assemblées, il sera impossible de les séparées et de rectifier votre collage

 

Fred

Auteur, compositrice, blogueuse à mi-temps. Voyageuse en tout temps, l’Asie est son continent de prédilection!

Laisser un commentaire

Fermer le menu